Bulletin allergo-pollinique – 11 septembre 2009

Par • vendredi 11 septembre 2009 • Rubrique(s): Archives, Santé

Bulletin allergo-pollinique – mise à jour pour la période du 11 au 18 septembre 2009

Risque allergique total dû aux pollens : 5

  • Ambroisie : risque élevé
  • Graminées : risque faible

es pollens d’ambroisie profitent de la rentrée pour rester très présents sur un large quart Sud Est de la France. Même si les quantités de pollens ont diminué, le risque allergique associé reste maximum sur le Rhône, le Dauphiné et la Vallée du Rhône de Lyon à Montélimar. Le risque est toujours moyen à élevé sur toute la périphérie de cette zone, englobant toute la région Rhône Alpes, la Bourgogne, le Nord de la région PACA et l’Est de l’Auvergne. La ville d’Angoulême a encore un risque significatif (moyen) pour une zone éloignée du lieu de prédilection de la plante.
L’amélioration des conditions météos prévues pour la semaine prochaine avec un retour du soleil et une remontée progressive des températures devrait permettre aux ambroisies de disséminer en grande quantités leurs pollens. Les personnes sensibles à ce pollen présentes dans les zones concernées doivent impérativement continuer leur traitement ou consulter un médecin.
Les autres pollens encore présents, graminées, urticacées, armoises, ne seront une gêne que pour les personnes les plus sensibles.

Alors que les premières écoles ferment leur porte, les pollens d’ambroisie ne restent pas tranquilles et se dispersent en abondance, touchant encore un large quart Sud Est de la France.

Particulièrement présents sur la région Rhône-Alpes avec un risque d’exposition lié très élevé sur le Rhône, le Dauphiné et la vallée du Rhône jusqu’à Montélimar, les pollens d’ambroisie n’ont pas peur de la grippe et se propagent au gré du vent, se répandant tout autour des zones infestées avec un risque allergique moyen à élevé de Bourges, Dijon, jusqu’à Avignon.

Les allergiques à ce pollen doivent poursuivre leur traitement, même si les instabilités et les températures plus fraiches prévues pour la semaine prochaine pourraient les soulager légèrement 

 Les autres pollens, urticacées/pariétaires, graminées, plantain, sont de moins en moins présents, s’arrêtant avant la pleine expansion de la grippe.

sources :
Grand Lyon
RNSA

Partager, imprimer, envoyer :

| | Plus

Voir les derniers articles de

Mots Clefs : , , , , , ,


    Autres articles à lire sur Saônor.fr :

Fatal error: Call to undefined function related_posts() in /var/www/saonor.fr/public_html/mag/wp-content/themes/saonor-1/single.php on line 97