Les castors sont complètement barrés !

Par • jeudi 30 septembre 2010 • Rubrique(s): Archives, Couzon au Mont d'Or, Grand Lyon, Rochetaillée sur Saône, Vos contributions

Quel est le comble pour un castor ? Être barré par un barrage bien sûr ! Cela pourrait être une des ces petites histoires drôles que les enfants se racontent dans la cour d’école, et pourtant c’est la réalité : les castors sont arrêtés dans leur remontée des rivières et des fleuves par les barrages, et celui de Couzon-au-Mont-d’Or ne fait pas exception à cette règle.

Le castor avait pratiquement disparu d’Europe au début du 20e siècle, chassé pour sa fourrure et pour le castoréum, produit odorant d’une glande propre à cet animal et utilisé en parfumerie. Il n’en restait que quelques colonies dans le sud de la vallée du Rhône, au sud de la Norvège, sur le cours moyen de l’Elbe en Allemagne, en Pologne et dans quelques régions d’URSS.

Petit à petit, l’interdiction de chasser le castor a évolué vers une volonté de réintroduire l’espèce dans les principaux bassins français. De 1959 à 1989, 13 opérations ont concerné 14 départements métropolitains et 18 sites.
Dans le même temps, les études ont montré que la chasse n’avait pas été la seule responsable de la quasi-disparition de l’espèce, mais que la modification par l’homme des berges des fleuves et des rivières a engendré la disparition progressive de l’habitat favorable au développement de cette espèce. Inutile de réintroduire un animal si le milieu a changé et s’il n’y trouve plus : ni de quoi construire sa demeure, ni de quoi se nourrir (le castor apprécie le saule et le peuplier).

Aujourd’hui le castor est aux portes de Lyon, et se trouve très présent dans la région Rhône-Alpes. En revanche, si les études montrent que traverser la ville ne lui pose pas de problème, passer les barrages lui semble trop contraignant ; ils bloquent donc son développement.

Le Grand-Lyon, soucieux depuis quelques années de la biodiversité, développe des projets « nature » dans le cadre des chartes d’écologie urbaine de 1992, du 8 septembre 1997 et dans le cadre de l’agenda 21.
Ces projets ont pour but la connaissance, la préservation, la gestion et la valorisation (ouverture au public) des espaces naturels et agricoles périurbains. C’est dans ce cadre que le 8 juillet 2008, la délibération n̊ 2008-0179 ayant pour objet l’action de protection des espèces et des milieux, a été adoptée, en présence de Michel Sangalli.
Cette délibération prévoit la participation financière de la COURLY dans le projet de la FRAPNA de pouvoir suivre l’installation d’une passe à castors sur le barrage de Couzon-au-Mont-d’Or.

Ce projet est déjà bien avancé, la FRAPNA remettra son rapport au Grand-Lyon en début d’année 2009, à la COURLY de mettre en route les travaux de réalisation.

Le projet, dont vous pouvez voir l’illustration en exclusivité ci dessus, est une double rampe en bois, disposée entre le barrage de Couzon-au-Mont-d’Or et l’écluse de Rochetaillée-sur-Saône.

Malgré cette bonne attention, il y a peu d’espoir que les castors s’installent à Couzon, cette partie de la Saône est peu favorable, les crues y sont trop lentes à leur goût, ils préféreront des affluents plus impétueux, mais comme le disait la publicité : « chez nous, le castor a malgré tout ce qu’il faut pour réussir »… à s’installer durablement .

Dernière minute :

Cet article a été rédigé par Reynald en décembre 2008. Depuis, les choses ont avancé et les deux rampes ont été réalisées, l’une en béton et galets en aval du barrage, l’autre en bois en amont. Elles ont été inaugurées mercredi 29/09/10.

Une surveillance vidéo infrarouge nocturne détectera l’utilité de ces rampes pour la libre circulation des castors qui ont besoin de 1 à 3 km de cours d’eau pour s’épanouir. Une petite famille de ces charmants animaux vit sur l’île du Rontant. Il y en avait quelques autres du côté de l’île Roy mais…

Partager, imprimer, envoyer :

| | Plus

Voir les derniers articles de

Mots Clefs : , , , , , , , ,


    Autres articles à lire sur Saônor.fr :

Fatal error: Call to undefined function related_posts() in /var/www/saonor.fr/public_html/mag/wp-content/themes/saonor-1/single.php on line 97