Charles JACQUARD, enfant de Couzon.

Par • jeudi 28 octobre 2010 • Rubrique(s): Couzon au Mont d'Or, Le saviez-vous ?

Joseph-Marie JACQUARD, dit Charles, est né à Lyon le 7 juillet 1752 dans la paroisse de Saint-Nizier, certes, mais son père, Jean-Charles JACQUARD est né à Couzon le 6 octobre 1723, de même que son grand-père en 1683 sous le nom de Isaac-Charles JACQUARD.

Joseph-Marie JACQUARD perdit sa mère très jeune et c’est chez sa grand-mère, à Couzon, qu’il fut élevé.

Contrairement à la tradition, il refusa de prendre le métier de son père, maître fabricant de soie. Il travailla chez un parent imprimeur-libraire à Lyon (Baret) et s’intéressa à l’étude de la mécanique.

Pendant la Révolution, il prit part à la lutte de Lyon contre les armées de la Convention, puis s’enrôla avec son fils dans le bataillon Rhône-et-Loire, mais il eut la douleur de perdre son fils sur le champ de bataille à Haguenau.

Rentré en France il se livre avec ardeur au perfectionnement de la machine à tisser les étoffes de soie unie, qui faisait du tireur de lacs un véritable outil animé.

En 1806 un décret impérial autorise l’administration municipale de Lyon à acheter à Jacquard son procédé.

En 1819, il reçut la Légion d’Honneur, puis se retira à Oullins où il mourut en 1834.

Nul doute que c’est en parcourant les rues de Couzon que Charles JACQUARD ouvrit son esprit au point d’inventer une machine qui profita au monde entier.

Article publié le 10/09/09

Partager, imprimer, envoyer :

| | Plus

Voir les derniers articles de

Mots Clefs : , , , , , , ,


    Autres articles à lire sur Saônor.fr :

Fatal error: Call to undefined function related_posts() in /var/www/saonor.fr/public_html/mag/wp-content/themes/saonor-1/single.php on line 97