Arnaques sur web

Par • jeudi 22 octobre 2009 • Rubrique(s): Archives, Internet

On le sait, les tentatives d’arnaques via internet sont nombreuses et souvent saisonnières. Le constat cette année est que la saison est précoce puisque, depuis quelques temps, on les voit fleurir abondamment.

L’arnaque

La dernière repérée est particulièrement intéressante puisque vous recevez un mail par lequel les services fiscaux vous proposent un remboursement d’une partie de vos impôts, généralement 178,80 € (mais la somme pourrait varier).

Cliquez sur limage pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir

Autant le dire tout de suite, jamais un service public ne procèderait ainsi, sans précaution.

Le mieux est quand même à venir puisqu’on vous propose de cliquer sur un lien qui vous entraine sur une site qui copie plutôt bien les pages du site français impots.gouv.fr.

Oui mais là on vous demande d’entrer votre nom (tiens bizarre, normalement ils devraient le connaitre…), votre numéro de carte bancaire et enfin, c’est quand même le mieux, votre code PIN, donc votre code confidentiel dont votre banque vous dit toujours que vous ne devez jamais le divulguer.

Tous les signes sont là pour nous dire attention à l’arnaque !

De plus, après une rapide vérification, le site sur lequel vous arrivez en cliquant sur le lien est situé au Brésil … curieux pour un ministère français …

Cliquez sur limage pour lagrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Que faire ?

La première précaution est de « faire le mort », supprimer le message sans rien faire d’autre. Si votre logiciel de messagerie est correctement paramétré, les images n’ont pas été chargées. Surtout ne demandez pas leur chargement … si vous le faites, l’expéditeur aura les moyens de détecter cette action, il saura donc que votre adresse mail existe. Bonne nouvelle pour lui, il pourra s’en reservir un jour.

Bien entendu, même par curiosité, ne cliquez pas sur le lien, les effets seront les mêmes que pour les images : votre adresse mail est bien valide et l’arnaqueur le sait.

Enfin, si vous n’avez pas tenu compte de nos conseils de prudence et que vous vous retrouvez sur leur site, n’entrez aucune information.

Jamais un service sérieux ne vous demandera des informations confidentielles.

A ne surtout pas faire

Ne donnez pas votre numéro de carte et encore moins votre code confidentiel. Si vous le faisiez, non seulement vous risqueriez de voir votre compte débité par l’escroc, mais en plus, ayant vous-même dévoilé votre code au mépris des clauses de votre contrat CB, vous pourriez voir votre responsabilité engagée.

Enfin vous pouvez toujours prendre quelques instants pour signaler la tentative de fraude aux autorités compétentes. Pour internet, utilisez le site internet-signalement.

Les arnaques électroniques en tous genres ne passent pas que par mail, vous pourrez utilement relire cet article consacré aux « hoax » et spam par SMS.

Peut-être avez-vous reçu ces derniers jours l’une des versions de « Bonjour Cher », moins dangereuse : c’est néanmoins une arnaque qui a coûté très cher à certaines victimes.

Sur internet, il n’y a pas que des arnaques, des truands ou des escrocs, il y a surtout plein de services très utiles et sérieux … à condition de ne pas cliquer plus vite que son ombre …

Ayons enfin, une pensée compatissante pour tous les homonymes du prétendu signataire du message : ils ne doivent plus oser sortir de chez eux, surtout s’il en est un qui travaille effectivement dans l’administration fiscale.

Partager, imprimer, envoyer :

| | Plus

    Autres articles à lire sur Saônor.fr :