Faire l’amour est une maladie mentale qui gaspille du temps et de l’énergie

Par • jeudi 28 janvier 2010 • Rubrique(s): Actualité, Archives, Culture & Loisirs, Saint Didier au Mont d'Or

« Faire l’amour est une maladie mentale qui gaspille du temps et de l’énergie ».
Cette citation de Mao-Tse-Toung est également le titre de la pièce de théâtre de Fabrice Melquiot, mis en scène par Gilles Chavassieux, que vous pourrez voir le vendredi 5 février à 20h30 à la salle des fêtes de Saint-Didier

Un titre percutant, un peu provocateur, pour une pièce dont le sujet est bien éloigné de son tître.
Pour ceux qui s’attendent donc à une démonstration de la formule, ils risquent d’être surpris…
Car en faît il s’agit d’un huis clos, entre trois hommes, trois générations de flics, trois colocataires :

  • Thierry Brette 40 ans, a été quitté par sa femme et a démissionné de la police.
  • Bernard Faucher 65 ans, épluche les petites annonces à la recherche de l’âme sœur, noire de préférence.
  • Alban Legal, le plus jeune, vient d’être mis sur la touche et attend de passer au tribunal, car un homme est mort à la suite d’un de ses contrôles.

Pour une critique de la pièce, vous pouvez retrouver celle de Pascaline Chambon, et également le théâtre des ateliers.

Fabrice Melquiot dédie cette pièce à la mémoire de Lamine Dieng, jeune Français de 25 ans, décédé à Paris en juin 2007 entre les mains de la police, d’une supposée crise cardiaque. La pièce est également dédiée à Chrysogone Diangouaya, précurseur de la danse contemporaine au Congo Brazzaville.

cliquez pour agrandir l'image
cliquez sur l’image pour l’agrandir

Réservation possible en mairie – Tarifs : 12 € et 8 € étudiants.

Partager, imprimer, envoyer :

| | Plus

Voir les derniers articles de

Mots Clefs : , , , ,


    Autres articles à lire sur Saônor.fr :

Fatal error: Call to undefined function related_posts() in /var/www/saonor.fr/public_html/mag/wp-content/themes/saonor-1/single.php on line 97