Bonne santé

Par • jeudi 7 janvier 2010 • Rubrique(s): A la Une

Au palmarès des vœux, ceux de bonne santé figurent toujours en bonne place, tout en haut du classement.

Et cette année ce souhait que nous nous adressons tous réciproquement est encore plus justifié.

En 2010, il nous faudra sans doute beaucoup de « bonne santé » pour échapper à ce qui nous est annoncé.

  • La grippe AH1N1, bien sûr : même si elle semble s’être un peu calmée pendant les fêtes, on la sent toujours aux aguets.
  • La grippe saisonnière, dont on ne sait plus comment la classer, devrait aussi faire sa place autour de la grande table des affections.
  • Et puis voilà maintenant qu’arrivent les traditionnelles gastroentérites, c’est la saison. Selon le réseau Sentinelles, le département du Rhône passe au rouge.

Ne parlons pas des risques qui ne sont pas encore chez nous mais gardons une pensée pour la grippe aviaire, vous savez AH5N1, qui poursuit son bonhomme de chemin, en Asie mais aussi en Égypte.
Ne pensons même pas à évoquer la dengue, classée maladie tropicale et dont la production des vaccins sera assurée pour partie à Neuville.

Mais ne nous laissons pas aller à la déprime face à cet inconnu car les valeurs sûres demeurent, toujours fidèles.

Johnny est toujours parmi nous et Mimie Mathy est sacrée « personnalité la plus gentille ».

Et puis, ne manquant jamais de piquant, Patrick Sébastien, créant son DARD ((DARD : Droit au respect et à la dignité)) ne nous a-t-il pas annoncé son entrée en politique ?
Ne retrouve-t-on pas sur nos écrans l’École des fans et Tournez manège ?
Ne nous annonce-t-on pas un prochain vaccin contre le tabac ?

Tout cela est vrai et nous laisse augurer, non seulement d’une excellente année 2010, mais aussi d’une superbe décennie.

D’autant que le génie humain va devoir faire face à de nombreux défis, dont 2 principaux :

  • La démographie d’abord, dont on ne parle que pour souligner l’accroissement de la population mondiale. Mais il est un fait que le monde va vieillir. Il va vieillir, pays riches et pays émergents confondus, comme jamais il n’a vieilli. Cela nous obligera à imaginer de nouvelles organisations du travail, de la santé et même de l’espace.
  • L’énergie ensuite, et là nous sommes plus au fait des choses. La production de pétrole diminuera et sera de plus en plus chère, la combustion des énergies fossiles est bien mal supportée par notre planète. Nous aurons donc à passer ce tournant important.

De quoi soulever l’enthousiasme, stimuler l’imagination et mobiliser l’intelligence pour 2010 et bien après.

Alors à l’heure où le cours du litre de vaccin est en train de passer sous celui du beaujolais, moi je vous le dis :

à notre santé !

Partager, imprimer, envoyer :

| | Plus

    Autres articles à lire sur Saônor.fr :